Accueil > Particuliers > Le strabisme de l’enfant

Le strabisme de l’enfant

Le 14 janvier 2014 par La rédaction dans Particuliers


Le strabisme touche 2% des enfants : il est important de le dépister tôt, car il peut être corrigé. A contrario, en l’absence de traitement, il peut entraîner des défauts de vision irréversibles et handicapants.

Le strabisme est la perte du parallélisme des axes oculaires : les deux yeux n’ont pas leur axe de vision aligné sur le même objet. Simplement dit, un œil regarde ce qu’il doit et l’autre regarde ailleurs, il y a un mauvais parallélisme des yeux. Le strabisme doit être traité avant l’âge de 6 ans car au-delà, il risque d’être irréversible. Avant l’âge de 4 mois, les nourrissons ont souvent des déviations passagères des yeux. Elles ne doivent pas inquiéter, sauf si la déviation est permanente. Au-delà de 4 mois, une déviation transitoire ou permanente d’un oeil doit inciter à consulter un ophtalmologiste spécialisé dans les enfants.

Le port de lunettes correctrices de l’hypermétropie peut être suffisant en cas de strabisme sans amblyopie. La mise en place d’un cache, ou occlusion, sur l’œil non dévié permet de faire travailler l’œil malade pendant quelques mois ou années.
Parallèlement, l’enfant doit suivre une rééducation chez un spécialiste, appelé orthoptiste, qui lui apprend à faire fonctionner les deux yeux simultanément. Dans 40% des cas, une opération chirurgicale devient nécessaire. Réalisée le plus souvent vers l’âge de 2 ou 3 ans, elle donne, dans la majorité des cas, de bons résultats esthétiques et rétablit la vision binoculaire.

A faire :

Consulter un ophtalmologiste si un enfant a du mal à prendre des objets, se frotte les yeux, penche la tête pour regarder ce qui est en face de lui.

A ne pas faire :

Ne pas respecter des durées d’occlusion de l’œil : c’est risquer que le traitement échoue !

Publier votre commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte d'utilisation. Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.