Accueil > Particuliers > L’INSEE annonce le vieillissement de la population française

L’INSEE annonce le vieillissement de la population française

Le 15 janvier 2014 par La rédaction dans Particuliers


On savait la France très bien placée dans le classement des pays ayant l’espérance de vie la plus longue. Mais, dans un contexte de conflit social sur le thème du régime des retraites, les projections annoncées par l’INSEE, qui prévoient un rapide vieillissement de la population française, ont de quoi inquiéter pour l’avenir. Plus que jamais, la prévoyance semble de mise, et la tendance des Français pour l’épargne s’en trouvera sans doute renforcée.

Augmentation du nombre de seniors en France

L'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) a récemment publié ses projections de population à l'horizon 2060. Le constat est édifiant car, si les tendances démographiques récentes se maintiennent, la France métropolitaine comptera 73,6 millions d'habitants au 1er janvier 2060. Cela représente 11,8 millions de personnes de plus qu'en 2007.

En ne retenant que l'hypothèse dite centrale, on prévoit une augmentation de plus de 10 millions du nombre des personnes âgées de plus de 60 ans, ce qui fait qu’en 2060, une personne sur trois aura plus de 60 ans. En effet, c’est dans la tranche de population la plus âgée que l'augmentation devrait être la plus forte : le nombre de personnes de 75 ans ou plus passerait de 5,2 millions en 2007 à 11,9 millions en 2060 ; celui des 85 ans et plus de 1,3 à 5,4 millions. Par ailleurs, la France pourrait compter en 2060 quelque 200 000 centenaires, soit treize fois plus qu'aujourd'hui. La conséquence en serait un passage de l’âge moyen de 39 ans en 2007 à 45 ans à 2060.

Baisse du nombre d’actifs

Du fait de cette évolution de la répartition de la population française, le rapport entre le nombre d'actifs et d'inactifs est également voué à subir une profonde transformation. S'il y a, en 2007, 86 personnes d'âge « inactif », (c'est-à-dire de moins de 20 ans ou de plus de 60 ans) pour 100 personnes d'âge « actif » (de 20 à 59 ans), les prévisions annoncées par l’INSEE montrent que ce ratio atteindrait 118 personnes d'âge « inactif » pour 100 personnes d’âge « actif » en 2060.

Il y aura par conséquent un déséquilibre important du ratio de dépendance économique. Ces évolutions démographiques probables auront des conséquences notables sur le fonctionnement social et économique du pays, et vont soumettre les systèmes sociaux à de fortes tensions durant les prochaines décennies. Cependant, ce n'est pas tant la population d'âge "actif" qui compte pour le financement des systèmes sociaux que la part de cette population qui est réellement employée et cotise.

Publier votre commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte d'utilisation. Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.