Accueil > Prévoyance > Protéger les locaux professionnels contre le vol ou l’incendie

Protéger les locaux professionnels contre le vol ou l’incendie

Le 15 janvier 2014 par La rédaction dans Prévoyance


S’assurer pour garantir la sécurité de vos biens et locaux professionnels

Activeille - la télésécurité des biensLorsque l’on crée une entreprise, les premières années sont décisives. Ce sont aussi celles où la moindre anicroche peut parfois tout remettre en question : les ressources en trésorerie de l’entreprise peuvent être insuffisantes pour faire face au problème. C’est pourquoi il est prudent d’envisager le pire, et de s’en prémunir avec un contrat d’assurance adapté. Certaines assurances sont obligatoires, d’autres non, cela dépend du secteur d’activité de l’entreprise. Pour savoir si vous devez opter pour une assurance ou une autre, vous pouvez vous renseigner sur le site de l’APCE, ou prendre contact avec l’une des antennes de la Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA).

De façon générale, en tant que chef d'entreprise, vous pouvez souscrire différentes garanties, qui concerneront soit les personnes (il peut s’agir de l'entrepreneur, son conjoint, et ses salariés sur des questions telles que la maladie, la prévoyance, la retraite…), soit l’activité (produits et prestations), soit les biens (locaux, matériels, véhicules, stocks…).

En ce qui concerne vos biens, bâtiments, équipements, stocks, parc automobile…, ils constituent une part essentielle de l’actif de votre entreprise, et il est prudent de les protéger contre les différents risques qui peuvent survenir et freiner, voire faire cesser votre activité. Ces risques peuvent prendre des formes diverses :

• dégâts des eaux ;

• bris de glace ;

• intempéries (tempête, grêle, neige…)

• catastrophes naturelles ;

• accidents de la circulation ;

• incendie, explosion ;

• vol, vandalisme.

• …

Se prémunir contre les risques d’incendie

Alarme incendie, alarme anti vol, sécurité des locaux professionnels

Pour les TNS, il est essentiel de protéger les locaux professionnels contre les risques d’incendie ou d’intrusion. Des systèmes d’alarme de plus en plus sophistiqués peuvent vous aider pour protéger la pérennité de votre activité.

De nombreux incendies se déclarent chaque jour en France, certains dans des lieux d’habitation, d’autres dans des locaux à usage professionnel. Et c’est à chaque fois un drame. Pour les professionnels, artisans et commerçants, en plus du risque qu’il y a à déplorer des victimes, il faut aussi prendre en compte la destruction totale ou partielle de biens matériels qui permettaient d’assurer le fonctionnement de l’entreprise.
On estime que dans près de 70 % des sinistres, l'entreprise disparaît et que le personnel se retrouve au chômage.

Pour lutter efficacement contre les incendies, il est indispensable de prendre ce type de risque en compte dès la conception des locaux. Il convient alors de mettre en œuvre toutes mesures permettant de limiter la propagation d’un incendie (murs et portes coupe-feu, choix des matériaux, isolement des locaux à risque…), de prévoir des issues et dégagements pour faciliter l’évacuation des locaux et l’accès des secours, d’installer un système de désenfumage efficace.

Il est également important de prévenir le risque d’incendie, en supprimant les causes possibles de déclenchement (produits combustibles, sources d’ignition…), et en mettant en place un système de détection qui autorise une évacuation suffisamment tôt des personnes. Enfin la formation du personnel fait partie des moyens à mettre en œuvre pour diffuser les bons reflexes à avoir en cas d’incendie.

Pour les occupants d’un logement, maison ou appartement, le décret n° 2011-36 publié au journal officiel le 10 janvier 2011 met en place l’obligation pour tout propriétaire de faire installer au moins un DAAF (Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée) pour protéger les occupants et leurs biens des risques d'incendie.
Cette obligation devra être respectée avant le 8 mars 2015. En ce qui concerne les locaux professionnels, il est primordial d’être équipé de DAAF pour pouvoir réagir très rapidement dès les premiers signes de départ d’incendie, et d’avoir prévu des extincteurs en nombre suffisant et maintenus en bon état de fonctionnement : le Code du Travail estime nécessaire la présence d’un extincteur portatif à eau pulvérisée d'une capacité minimale de 6 litres pour 200 mètres carrés de plancher.

Il faut être conscient qu’à la suite d’un incendie de ses locaux, une entreprise peut subir une diminution conséquente de son chiffre d'affaires, le temps que les bâtiments soient remis en état. Ce type de dommage n'est pris en charge par un assureur que si l'entreprise a souscrit une garantie « pertes d'exploitation ». De même, la perte totale ou partielle d'un fonds de commerce pourra être couverte par une assurance « perte de la valeur vénale du fonds de commerce ».

Se protéger contre le vol

Les statistiques concernant les cambriolages en France sont édifiantes : on a compté environ 320 170 cambriolages en France, entre juillet 2008 et juillet 2009, parmi lesquels 50 % ont concerné des résidences principales, 6 % des résidences secondaires et 44 % des locaux professionnels. Or le vol des biens d’une entreprise, matériel informatique, outillage, stock…, sera pénalisant pour son bon fonctionnement, et entraînera un manque à gagner important. Il est par conséquent primordial de tenter de se prémunir contre ce type de risque, en adoptant un équipement adapté.

Différents moyens peuvent permettre de protéger ses locaux professionnels contre les risques d’intrusion. L’installation d’une alarme est fortement recommandée, sachant que sa sonnerie ferait fuir près de 95 % des intrus. Les différents modèles proposés sur le marché sont de plus en plus sophistiqués et peuvent intégrer la télésurveillance, pour prévenir une société de surveillance en cas d’alerte.

La centrale d’alarme déclenche en cas d’anomalie une sirène intégrée et des moyens de dissuasion et d'alerte. Le transmetteur téléphonique qui peut lui être intégré peut transmettre à distance, sur plusieurs fixes ou mobiles, un message d'alarme. Il peut également permettre la commande du système d'alarme à distance, l’écoute ce qui se passe dans les locaux et l’interpellation des intrus. La mise en marche de l’alarme peut se faire par claviers, badges, télécommandes ou médaillons d’alerte, selon les besoins. Et il est possible de définir différentes zones de protection des locaux.

En ce qui concerne les assurances contre le vol, elles sont souvent associées à une garantie contre le vandalisme, des actes qui sont fréquemment commis lors d’effractions pour vol ou tentatives de vol. Cette garantie pourra couvrir, selon les termes du contrat, le vol par effraction, le vol avec violence ou menace, les détériorations immobilières causées lors d’un vol ou d’une tentative de vol, notamment celles du système de fermeture, des locaux et des installations d’alarme. La mise en œuvre de votre assurance vol pourra cependant être subordonnée à la présence dans vos locaux et à l’utilisation de moyens de protection des lieux, serrures certifiées, volets métalliques, grilles, alarme et / ou télésurveillance…

2 Réponses

2 réflexions au sujet de « Protéger les locaux professionnels contre le vol ou l’incendie »

  1. La protection de nos bâtiments contre le vol est une étape très nécessaire pour garantir la sécurité nos familles et entreprises. Je vous remercie pour les informations et les conseils que vous avez présentés sur l’article. Nous sommes toujours à la recherche sur les nouvelles technologies pour avoir un bon niveau de sécurité de nos locaux. Merci.

  2. Nous sommes tous attaqués par les tentatives de vol ou de cambriolage, et c’est pour cette raison, qu’il faut bien équipé avec les dispositifs de sécurité y compris les portes blindées et les caméras de surveillance pour protéger les habitats. Merci pour l’article.

Publier votre commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte d'utilisation. Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.