Accueil > Particuliers > Réforme des retraites 2013 : les points essentiels

Réforme des retraites 2013 : les points essentiels

Le 11 février 2014 par La rédaction dans Particuliers


Les nouvelles mesures de la réforme de la retraite sont désormais effectives puisque le parlement a définitivement adopté le texte y afférent le 18 décembre 2013. En proposant ce nouveau texte, le gouvernement s’est fixé pour objectif de rétablir l’équilibre entre les cotisations et les versements. Que faut-il en retenir de ces nouvelles mesures ?

Durée de cotisation allongée progressivement jusqu’en 2035

reforme_retraite_2013L’une des mesures phares de la réforme des retraites soumise par le gouvernement Ayrault est l’allongement progressif de la durée de cotisation des travailleurs. Désormais, pour bénéficier du taux plein, il faudra avoir cotisé 41 ans et un trimestre. Cette durée sera portée à 42 ans en 2023 pour être plafonnée à 43 ans de cotisation d’ici l’année 2035. Les salariés privés et les fonctionnaires sont concernés par l’allongement de la durée de la cotisation. Jusqu’à aujourd’hui, la durée de la cotisation était fixée par décret et calculée en fonction de l’espérance de vie des Français.

Hausse des cotisations

L’autre décision majeure fixée par la réforme des retraites adoptée est l’augmentation respective des cotisations patronales et salariales en vue d’équilibrer le système financier. Pour l’année 2014, une hausse de 0,15 point des cotisations sera appliquée. Les trois années suivantes, la hausse sera de 0,05 point, totalisant ainsi 0,6 point d’augmentation. Le gouvernement espère ainsi combler le déficit de 20 milliards d’euros du système des retraites d’ici 2020.

Temps partiel : revalorisation du calcul des trimestre  

Pour tous les salariés qui travaillent à temps partiel, il faudra cumuler 150 heures équivalant au SMIC pour valider un trimestre comptant dans le calcul de la durée des cotisations. Jusqu’ici, il fallait cumuler 200 fois le SMIC horaire pour prétendre à un trimestre. Cette mesure vise à privilégier les bas salaires qui ont eu du mal à valider leur trimestre jusqu’ici.

Mesure spécifique pour les agriculteurs

Pour faire face à la faible valeur des versements que perçoivent de nombreux agriculteurs, la réforme 2013 revalorise le montant minimal à 73 % du SMIC pour l’année 2015 et 75 % d’ici 2017. Pour information, 10 % des agriculteurs français n’ont perçu que 600 euros par mois après avoir complété les trimestres de cotisation.

Pénibilité du travail mieux pris en compte

La pénibilité du travail est prise en compte dans le système des retraites. Ainsi, un compte est mis en place pour gagner des points en fonction de la naturedu travail accompli et de l’environnement. En clair, chaque trimestre effectué en conditions difficiles donne droit à un point et dix points correspondent à un gain d’un trimestre. La mesure est plafonnée à 100 points, ce qui permet de gagner huit trimestres et ainsi pouvoir partir en retraite plus tôt.

Publier votre commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte d'utilisation. Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.