Accueil > Particuliers > Retraite : qu’en est-il de la prévoyance chez les jeunes ?

Retraite : qu’en est-il de la prévoyance chez les jeunes ?

Le 16 avril 2014 par La rédaction dans Particuliers


Selon le baromètre TNS Sofres pour l’année 2013, la préparation de la retraite chez les jeunes ne vient qu’en troisième position des motifs d’une épargne. Qu’en est-il réellement ?

retraites_des_jeunes_2014Tous les actifs, jeunes et moins jeunes, l’auront compris : la retraite entraîne forcément une baisse de revenus. De ce fait, il est indispensable de se constituer une retraite complémentaire afin que la jouissance de la retraite ne rime pas avec baisse considérable du niveau de vie. Malgré la difficulté que cela représente, il est recommandé de commencer à cotiser pour sa retraite complémentaire dès l’entrée dans la vie active.

La perception de la retraite par les jeunes en quelques chiffres

Selon des statistiques fournies par le baromètre TNS Sofres pour l’année 2013, les 25-34 ans sont moins enclins à créer un plan épargne par rapport à l’année d’avant : 78% en 2013 contre 86% en 2012. Ceci s’explique en partie par le fait que cette classe d’âge a dû faire face à de nombreuses difficultés avant de trouver satisfaction sur le marché de l’emploi.

Une grande partie de ceux qui ont décidé d’épargner l’a fait pour avoir de quoi survivre pendant un temps en cas de problème financier, notamment à cause du chômage. Viennent ensuite ceux qui épargnent pour réaliser un investissement important. La préparation de la retraite ne vient qu’en troisième position des motifs d’une épargne.

La retraite par répartition, une bonne raison d’épargner pour ses beaux jours

Le régime commun de retraite actuel est basé sur la solidarité entre les générations : l’actuelle population active contribue au paiement de la pension de retraite des personnes du troisième âge. Lorsque les jeunes actifs auront atteint l’âge de la retraite, ce sera au tour de ceux qui sont encore sur le marché du travail de s’en charger, et ainsi de suite.

Le montant de cette retraite de base ne cesse de décroître, ce qui fait que lorsque les 25-34 ans de 2013 auront atteint les 60 ans, ils ne toucheront que 50% de leur salaire approximativement. Pour y remédier, ils ont le choix entre travailler bien au-delà de 60 ans ou commencer à financer un complément de retraite. Cette seconde option est pourtant difficile à mettre en œuvre dans la mesure où étant donné la conjoncture économique, les dépenses quotidiennes ont tendance à épuiser les salaires.

La trentaine, le meilleur moment pour commencer à épargner pour sa retraite

Pour jouir de revenus complémentaires assez conséquents au moment de la retraite, l’idéal est de commencer à cotiser tôt et de manière régulière. Prévoir une retraite complémentaire peut prendre diverses formes : souscrire à un plan épargne retraite populaire ou PERP, profiter des contrats retraites de la loi Madelin, investir dans un plan épargne logement ou dans un plan d’épargne en actions. Quelle que soit l’option retenue, il est toujours préférable de s’informer auprès des spécialistes dans le domaine des retraites.

A lire aussi sur le blog :

A lire également sur le site Gan Prévoyance :

Publier votre commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte d'utilisation. Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.