Accueil > Particuliers > Comment calculer un capital décès ?

Comment calculer un capital décès ?

Le 23 mai 2014 par La rédaction dans Particuliers


Un décès bouleverse tout dans une famille. Qu’il survienne après une longue maladie ou de manière totalement inattendue, il est pour ceux qui restent la plus difficile des épreuves. Outre la douleur du deuil, il aura également des conséquences financières et matérielles pour la famille, plus particulièrement pendant les deux premières années. Certains choisissent d’être prévoyants, et envisagent leur décès afin de s’assurer que leur famille aura des revenus suffisants pour vivre comme avant.

Quels versements de la part des régimes sociaux ?

comment_calculer_capital_decesDans le cas du décès d’un assuré social, les organismes de la Sécurité Sociale peuvent venir en aide aux proches du défunt assuré, en leur versant, sur leur demande, une indemnité pour faire face aux frais immédiats liés au décès : le capital décès.

Les ayant-droits (le conjoint ou partenaire pacsé, à défaut les enfants, puis les ascendants) peuvent alors recevoir un capital égal à 3 mois de salaire, soit une somme comprise entre  375,48 €  et 9 387 € au 1er janvier 2014 dans la limite du plafond trimestriel de la sécurité sociale.

Si cette indemnité peut aider à prendre en charge les premiers frais entraînés par le décès, elle s’avère cependant insuffisante pour assurer une réelle protection à vos proches.

Pour bien protéger votre famille et leur assurer une continuité de revenus, la souscription d'un contrat d'assurance décès est essentielle.

Quel montant pour votre capital décès ?

Il est rassurant de pouvoir envisager l’avenir avec sérénité, en ayant l’assurance de savoir ses proches à l’abri des difficultés financières.
C’est le but du capital décès, qui doit permettre de compenser la baisse de revenus de votre famille et de maintenir son niveau de vie pendant plusieurs années.

Le montant du capital décès dépend de votre situation familiale et financière.

Ce capital doit permettre à vos proches de faire face aux dépenses immédiates après le décès (comme les frais d'obsèques, et les éventuels droits de succession), de continuer à assumer les charges habituelles (factures d’eau, d’électricité et autres charges du logement, les impôts, mais aussi les frais de scolarité des enfants, le remboursement de prêts, les assurances, l’entretien du véhicule…) et faire face aux nouvelles dépenses qui peuvent alors s’imposer (garde d'enfant, déménagement éventuel…).

Le capital décès doit pouvoir permettre à votre famille de maintenir son niveau de vie pendant plusieurs années. Le tableau suivant vous permettra d’évaluer le montant qu’il est prudent de prévoir en fonction de votre situation familiale :

tableau_comment_calculer_capital_dece_3

Publier votre commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte d'utilisation. Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.