Accueil > Particuliers > L’assurance dépendance : pourquoi et pour qui ?

L’assurance dépendance : pourquoi et pour qui ?

Le 12 novembre 2014 par La rédaction dans Particuliers


Les Français vivent plus longtemps, ce qui donne parfois lieu à une perte d’autonomie. L’assurance dépendance a été créée pour faire face à une perte de revenus et pour combler les différents frais relatifs à ce type de situation…

Le risque dépendance

assurance_dependanceL’augmentation de l’espérance de vie fait que les cas de dépendance deviennent beaucoup plus nombreux. C’est pour mieux appréhender cette situation que l’assurance dépendance a été mise en place. L’objectif de cette catégorie d’assurance est de protéger financièrement les personnes qui perdent leur autonomie.

Concrètement, à partir du moment où la perte d’autonomie est avérée, les assurés reçoivent une rente mensuelle. Cette rente leur permettra d’assumer les dépenses relatives à l’hébergement, que ce soit dans leur propre domicile ou dans un établissement spécialisé.

L’assurance-dépendance commence à se faire une place sur le marché de l’assurance, comme en attestent les chiffres enregistrés par la Fédération des sociétés d’assurances. 1,5 millions de Français y ont adhéré en 2013 dans le cadre d’un contrat spécifique. En tout, ce sont 5,5 millions de personnes qui ont été couvertes cette même année, car cette offre s’inscrit comme un accessoire à une complémentaire santé.

Les garanties proposées dans un contrat d’assurance dépendance

D’une manière générale, les garanties sont divisées en deux catégories, à savoir celles qui couvrent la dépendance totale, et celles qui concernent les cas de dépendance partielle. La première catégorie s’applique aux assurés qui ne peuvent plus accomplir par eux-mêmes trois des quatre actes ordinaires de la vie de tous les jours. Ces actes concernent l’alimentation, la toilette, les déplacements et s’habiller. Si une telle situation se présente, l’assuré aura droit à une rente s’élevant à 100% du montant prévu dans le contrat.

Les cas de dépendance partielle sont définis dans le contrat. Il existe différents critères, comme le fait d’avoir besoin d’une aide pour se lever, s’asseoir ou encore préparer les repas. Cet état donne lieu au versement d’une rente correspondant au pourcentage de celle reversée en cas de dépendance totale.

Bon à savoir

La souscription à une assurance dépendance ne doit être faite ni trop tôt, ni trop tard. Trop tôt, la situation de la personne ne permet pas encore d’évaluer avec exactitude ni son état de santé, ni sa capacité de paiement des cotisations. Trop tard, les cotisations peuvent être démesurément élevées.

La tranche d’âge idéale pour souscrire se situe entre 55 et 60 ans,. Pendant cette période, l’état de santé ne s’est pas encore dégradé, ce qui permet de remplir le questionnaire de santé, étape indispensable du processus de souscription, sans mettre l’accent sur les risques éventuels. L’existence de ces risques conduit au paiement d’une cotisation plus importante. Il faut savoir que  tous les contrats d’assurance dépendance comportent un âge limite qui varie selon la compagnie d’assurance

L’évaluation des besoins est une autre étape par laquelle il convient de passer pour qu’il y ait une parfaite adéquation entre les besoins réels, la rente reversée et le montant des cotisations. Cette évaluation vise à comparer les revenus avec les charges maximales en cas de survenance d’une dépendance lourde.

Attention, le contrat de dépendance n’est pas un produit d’épargne, le versement des prestations est seulement conditionné à la constatation de l’état de dépendance.

Le versement d’une rente mensuelle est effectué trois mois après qu’un médecin-conseil ait constaté l’état de dépendance de l’assuré. Une revalorisation annuelle est envisageable, de même qu’une augmentation de la cotisation.

Par ailleurs, si l’assuré décède sans qu’aucun état de dépendance n’ait été constaté, la rente est conservée par l’établissement d’assurance, à moins qu’un contrat d’épargne n’ait été établi.

A lire aussi :

Publier votre commentaire

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte d'utilisation. Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.